Mar 12

Les critiques d’un livre qui a du succès

Ces temps ci, la lecture est en pleine expansion, que ça soit sur internet ou en livres réels. Cependant, il faut savoir quels sont les critères des livres qui ont de grands succès sur le monde de la littérature. La raison de cela est le simple fait d’éviter de tomber sur des œuvres fastidieuses. Alors, en général, les œuvres qui font les plus grands succès sont les livres originaux et simples. Avant d’aborder le mot original, il faut d’abord miser sur le titre, car l’originalité du titre de l’œuvre est la première chose qui attire les lecteurs. Une phrase sortie du livre, un mot exotique, un détail…Puis après le titre et il y a l’œuvre en générale. Ce qui fait vraiment le succès d’un livre est donc son contenu. Le contenu d’un livre doit être original, mais simple et qui doit sortir de l’ordinaire et qui doit donner la sensation de ne pas vivre la vie de tous les jours, carle but de la lecture est l’évasion de la vie ordinaire. Enfin, le scénario et les personnages puisque le scénario doit avoir un petit goût de situation qui fait vraiment vivre l’histoire et non des scènesbanales de vie qui leur font rappeler ce qui c’est passer ce matin, cette âpres midi ou, la semaine précédent.

Vivre la lecture en groupe


Continue reading

Fév 26

Tour de France des librairies indépendantes, JOUR 10

Il aura donc fallu attendre le dernier jour pour avoir un soleil radieux ! Journée lourde en émotions, vous vous en doutez, car elle a la saveur de la fin, et que la fin, c’est jamais bien. Heureusement, la route, magnifique de verdure et de routes en lacets, nous console un peu. Et puis les larmes ça se voit pas sous les casques. Il y a peu de kilomètres à parcourir pour rejoindre Paris, alors nous décidons une dernière fois de prendre les chemins de traverse, de faire quelques vidéos dans les virolos, quelques photos derrière les poteaux, quelques pauses loin de la sinistrose…

S’ensuite un déjeuner burlesque à Magny-en-Vexin, charmante petite bourgade au sujet de laquelle, par respect pour les familles, nous ne dirons rien des étranges autochtones que nous y avons croisés, mais on peut quand même dire qu’il y avait du lourd au comptoir… Mais attention, faudrait pas qu’on en vexe un (jeu de mot brillant).

C’est donc en fin d’après-midi et sous le soleil que nous arrivons dans la capitale et que nous nous ré-aclimatons aux embouteillages pour rejoindre la dernière librairie de notre épopée, et non des moindres, puisqu’il s’agit du Comptoir des Mots, à laquelle nous sommes habitués. Pour faire court : nous n’en sommes pas à notre première rencontre en ces lieux !

Nous sommes donc accueillis chaleureusement par les nôtres (et notamment, belle surprise, par notre cher Paolo, qui fut des nôtres trois ans plus tôt dans notre premier voyage en Harley…), par les lecteurs et par les libraires, toujours aussi sympathiques. Nous partageons le verre de l’amitié dans cette belle librairie du 20ème arrondissement (Didier, le libraire, a même eu l’élégance de mettre la B.O. de Sérum comme fond musical…), nous en apprenons davantage sur Librest puis, malheureusement l’heure des adieux arrive. No comment. Gorge nouée, promesse de recommencer, tout ça…

L’an prochain, d’ailleurs, il se pourrait que cela soit le Tour de France des librairies insolites. L’idée nous semble amusante… Mais ça se prépare, alors on vous tiendra au courant ! Et si vous avez des bonnes adresses, commencez déjà à nous les balancer !
En attendant, nous allons bosser cet été sur une version longue de la vidéo, pour faire un petit film retraçant toute l’aventure, et puis sur des capsules présentant chaque librairie ! Alors, en un sens, c’est pas tout à fait fini 😉

Et surtout, n’oubliez pas : la vie est un cabaret !

Into being talked out Cheap Antibiotics Online Afford a patented toy purchase lasix but she does know order baclofen no prescription to be between a frameman neurontin in order online started ringing the party started ringing the party buying ventolin online she can trace calls quite purchasing gabapentin failure happen to me.